Florence – Pourquoi vous rendre visite?

  • La cathédrale Santa Maria del Fiore (autrement appelé le Duomo)

La construction de cette gigantesque cathédrale a débuté en 1294… pour se terminer en 1436 avec l’édification de mon spectaculaire dôme. D’architecture gothique, la façade extérieure de la cathédrale est magnifique, uniquement recouverte de marbres de différentes couleurs (vert, rose et blanc). Mais c’est le dôme bâti par notre architecte maison Filippo Brunelleschi qui est à la fois l’un de mes symboles mais aussi celui de la Renaissance. On a peut-être mis plus d’un siècle à trouver la solution technique à l’édification de ce dôme (sans échafaudages SVP) mais le résultat final vous laissera bouche bée.

Le Duomo, un des incontournables de Florence

Cette coupole marque tout simplement les débuts d’un nouveau style architectural tandis que les prouesses techniques de Brunelleschi entraînent des évolutions majeures dans les sciences et les techniques (physique, géométrie, matériaux,..) de l’époque.

Avec 42 mètres de diamètre, seules les coupoles du Panthéon et de la Basilique Saint-Pierre de Rome rivalisent avec notre Duomo. Il met dans le vent la cathédrale Saint-Paul de Londres (31m) et le dôme des Invalides (27m) à Paris. Culminant à 112m de hauteur, il offre l’un de mes panoramas les plus spectaculaires.

Vous serez aussi émerveillés par les fresques magistrales ornant la coupole intérieure et qui représentent des scènes du Jugement Dernier. Pour les plus sportifs, montez les escaliers de 463 marches qui vous mèneront à un panorama exceptionnel !

Coupole de Brunelleschi : Mâtez-moi ce rooftop !

rooftop du Duomo

panorama extraordinaire

  • La Basilique de Santa Croce

Cette immense église est un peu notre Panthéon. Ici reposent nos toscans les plus illustres, de Galilée à Machiavel en passant par Michel-Ange. Un monument à la gloire de Dante (enterré à Ravenne) s’y trouve également. Des peintures de Giotto, Donatello ainsi que des œuvres de Brunelleschi, Bronzino et Veneziano magnifient les lieux. Pour la petite histoire, c’est quand Stendhal est sorti de cette église qu’il a été pris de son fameux malaise (désormais appelé syndrome de Florence) lié au trop-plein de beauté ingurgité.

  • Le Baptistère Saint-Jean

Situé près de la Cathédrale de Santa Maria del Fiore, c’est l’un de mes monuments les plus célèbres, à la fois pour son extérieur fait de marbre vert et blanc, mais surtout pour les trois ensembles de portes de bronze ornées de bas-reliefs qui ne vous laisseront pas… de marbre. La première porte (sud) fut réalisée par Pisano tandis que les deux autres (nord et est) le furent par Lorenzo Ghiberti. La beauté de la porte est (qui nécessita 25 ans de travail) fit dire à Michel-Ange qu’elle pourrait être la porte du Paradis, surnom qui lui est d’ailleurs resté !

  • L’une des plus belles synagogues d’Europe

Même si vous n’avez pas visité le Tempio Maggiore Israelitico, vous l’avez surement aperçu ! Vous pouvez difficilement la rater, avec son dôme de cuivre reconnaissable facilement dans mon panorama.

La communauté juive ne compte que 2,000 personnes mais est présente depuis le XIIIè siècle, avec des hauts et des bas (contraints à vivre dans un ghetto jusqu’en 1848). C’est grâce au don de de sa fortune par David Levi, président de l’Universalité Israélite, que cette synagogue magistrale de style mauresque a pu voir le jour. Un musée, créé en 1991, retrace l’histoire des juifs de Florence tandis qu’une stèle à la mémoire des 248 juifs tués par les nazis se trouve dans les jardins.

  • Le Ponte Vecchio (le Vieux Pont)

Construit en 1345, mon pont emblématique fut le premier à enjamber l’Arno et le seul de l’époque médiévale à être encore debout après avoir échappé aux destructions de la 2nde Guerre Mondiale. Vous imaginez ? Ni les nazis, ni la crue de 1966, ni toutes les catastrophes naturelles des siècles derniers n’ont eu raison de notre fameux « vieux pont » ? Flânez dans les boutiques de joaillerie et d’orfèvrerie le jonchant, à la recherche du bijou de vos rêves. Et souvenez-vous qu’autrefois, ce sont des boucheries et poissonniers qui y étaient installés. Ma particularité est d’être surplombé par une galerie qui relie le Palazzo Vecchio au Palazzo Pitti, couloir réalisé à la demande des Médicis pour passer de l’un à l’autre incognito…

Ponte Vecchio

  • Le Palazzo Vecchio (piazza della Signoria)

Le « Vieux Palais » est à la fois mon hôtel de ville mais aussi un musée. Il est situé sur la place la plus connue de Florence, la piazza della Signoria, où des sculptures en plein air et une copie du David de Michel-Ange y trônent. Le Palazzo Vecchio et sa place sont le centre politique de la ville depuis le Moyen-Âge mais une partie sert de musée et peut à ce titre être visitée.

Palazzo Vecchio

  • le Palazzo Pitti (quartier oltrarno)

Sur la rive gauche de l’Arno, vous trouverez le Palazzo Pitti qui abrite les chefs-d’œuvre acquis par les Médicis, ainsi que les magnifiques jardins de Boboli qui sont situés à l’arrière du palais. Un peu plus à l’est (quartier San Niccolo), la Piazzale Michelangelo vous offre un de mes panoramas les plus somptueux. Le quartier San Niccolo est aussi devenu un quartier très branché.

  • La Galleria degli Uffizi (Galerie des Offices)

Située à proximité du Ponte Vecchio, elle abrite les plus belles œuvres datant de la Renaissance jusqu’au XVIIè siècle, d’artistes tels que Caravage, Giotto, Leonard de Vinci, Botticelli ou Canaletto. Ce musée abrite entre autres la Naissance de Vénus et Printemps de Botticelli mais aussi le Bacchus du Caravage, la Vénus d’Urbin du Titien et l’Adoration des Mages de Leonardo. Mais attention, nous ne sommes pas xénophobes et accueillons également une collection de peintres allemands (Dürer), hollandais (Rembrandt) et flamands (Rubens, Van Dyck).

  • la Galleria dell’ Accademia (Galerie de l’Académie)

Mesdames, si vous cherchez encore l’homme parfait, ne cherchez plus ! C’est dans ce musée que vous pourrez effectivement admirer l’original du célèbre David de Michel-Ange (the one and only !) ainsi que trois autres chefs d’œuvre du maître : Saint-Matthieu, les Quatre Prisonniers ainsi que Pieta de Palestrina.

Le David de Michel-Ange

Mais il serait dommage de ne pas vous attarder sur les nombreux autres chefs-d’œuvre exposés, qu’il s’agisse des peintures de l’école florentine du XIIIè au XVIè siècle (notamment la Madonna del Mare de Botticelli) ou des sculptures de Bartolini ou Pampaloni. Les mélomanes s’intéresseront au Musée des Instruments de Musique (au sein même de la Galerie de l’Académie) où est exposée une grande partie de la collection des Médicis et de la famille des Lorraine.

  • La Basilique San Lorenzo

C’est l’une de mes plus anciennes églises et c’était notamment que fréquentait la famille des Médicis. Des membres illustres de cette famille (notamment Cosme l’Ancien, son premier dirigeant) y sont d’ailleurs enterrés. Cette basilique fut conçue par Brunelleschi en 1419 mais ses origines remontent à l’ère romaine. L’architecte mourut avant l’achèvement des travaux. Près de l’autel se trouvent deux chaires de bronze créées par Donatello tandis que la Bibliothèque Laurentienne (la Bibliothèque des Médicis) fut conçue par Michel-Ange.

Vous trouverez le meilleur de l’artisanat florentin sur la rive gauche de l’Arno ainsi que sur le Ponte Vecchio.

  • la Scuola del Cuoio (école de cuir de Florence)

Outre les monuments et œuvres d’art, l’artisanat est aussi à l’honneur. Après avoir fait vos emplettes de bijoux et d’orfèvrerie sur le Ponte Vecchio, venez acheter des sacs, vêtements ou autres accessoires en cuir au Marché de San Lorenzo (proche de la Galleria dell’ Accademia). Si l’ambiance des échoppes folkloriques vous déplaît, pourquoi ne pas aller à l’école du cuir nichée dans le monastère de Santa Croce. Cette école pour artisans et créateurs de mode offre des visites guidées d’une heure mais aussi des sessions d’initiation (ateliers de 3h ou 6h) mais vous pourrez également y acheter toutes sortes d’articles de cuir.

Enfin, si vous voulez trouver chaussures (en cuir) à vos pieds, rendez-vous sur la via Cerretani !

  • L’Officina profumo-farmaceutica di Santa Maria Novella

Initialement officine d’apothicaire dès la fin du XIVè siècle et ouverte au public depuis 1612 par des moines dominicains, c’est tout simplement la plus ancienne pharmacie/parfumerie du monde occidental. Elle dépend du couvent du même nom. Elle ne vend que des produits artisanaux et vous n’y trouverez donc pas vos médicaments habituels.


Bien entendu, la Toscane ne se résume pas à sa capitale et la région offre des paysages magnifiques de campagne et collines verdoyantes.

Même si nous avons été rivales pendant des siècles, je fais partie de la même famille que des villes comme Pise, Lucques ou Sienne. Penchez-vous ou faîtes un tour à Pise et Lucques, avant de flâner à Sienne, où vous apprécierez les ruelles entourant la fameuse Piazza del Campo, où se déroule 2 fois par an (les 2 juillet et 16 août) le Palio, une course de chevaux pour le moins atypique précédée d’un défilé tout droit sorti du Moyen Âge.

Une visite de ma région n’est pas complète avant d’avoir cédé à la tentation d’une dégustation de nos vins toscans, notamment notre vin mondialement connu, le Chianti.


 

Florence - En quoi êtes-vous différente?